vendredi 1 avril 2011

Femme en gaine

Vous êtes cordialement invité à réviser, corriger ou augmenter la traduction de ce poème. Veuillez pour cela enregistrer un commentaire en bas de page.
Poème précédent Poème suivant


Femme en gaine



Woman with Girdle
Ton 1 estomac s'affaisse 2 vers tes genoux ;
tes seins sont posés 3 dans les airs,
leurs mamelons aussi inertes 4
que de tièdes 5 étoiles de mer 6.
Tu te tiens dans ton fourreau élastique,
pas encore prête à abandonner le cycle
du nouveau-né au vieux-né.
Tu fais un geste, tu glisses 7 le vêtement rose,
vers le bas, il comprime 8, il claque 9,
et ton ventre, mou comme du pudding,
déborde dans l'espace libéré;
plus bas, sur la marque minutieuse du chirurgien,
plus bas, sur des hanches, ces coussins faits
pour la tête et la bouche,
au ralenti comme avec un rouleau à pâtisserie,
sur des poils frisés 10, ce champ stupéfiant
qui cache ton talent 11 de ton protecteur 12;
sur des cuisses épaisses comme des porcelets,
sur des genoux tels des soucoupes,
sur des mollets aussi polis que du cuir,
plus bas vers les pieds.
Tu t'arrêtes un instant,
lacer vos chevilles en noeuds.
Maintenant, vous vous levez,
une ville de la mer,
né bien avant Alexandrie était,
straighway de Dieu que vous avez venir
dans votre peau rédemptrice.
Your midriff sags toward your knees;
your breasts lie down in air,
their nipples as uninvolved
as warm starfish.
You stand in your elastic case,
still not giving up the new born
and the old born cycle.
Moving, you roll down the garment,
down that pink snapper and hoarder,
as your belly, soft as pudding,
slops into the empty space;
down, over the surgeon's careful mark,
down over hips, those head cushions
and mouth cushions,
slow motion like a rolling pin,
over crisp hairs, that amazing field
that hides your genius from your patron;
over thighs, thick as young pigs,
over knees like saucers,
over calves as polished as leather,
down toward the feet.
You pause for a moment,
tying your ankles into knots.
Now you rise,
a city from the sea,
born long before Alexandria was,
straighway from God you have come
into your redeeming skin.
1 choix du tutoiment
2 sag = descend, s'affaisse
3 Les seins (breasts), soutenus par la « gaine » (girdle), semblent « posés » (laying) « dans les airs » (in air). Le mot « s'allongent » (lie down) pourrait prêter à confusion, et « se couchent » (lie down) est moins apropriésque « sont posés » (are laid down).
4 Les « mamelons » (nipples) ne sont plus « impliqués » (involved) dans aucune vie sexuelle. Le mot « inerte » (inert, inactive) est toutefois retenu.
5 Les seins sont devenus « tièdes » (lukewarm, warm), et non « chauds » (hot, warm), car ils ont perdu leur chaleur liée à l'énergie sexuelle.
6 Le mamelon rappelle la forme d'une « étoile de mer » (starfish).
7 roll down = glisser
8 hoard = accumuler, amasser, comprimer
9 snap = claquement de l'élastique
10 crips = crépé, crépu, frisé
11 genius = genie, talent
12 patron = client, habitué, usager, protecteur, patron, most women were dependant at that time
Texte en anglais Anne Sexton. Woman with Girdle, All My Pretty Ones, 1962.
Récité par Anne Sexton.
Traduction en français Michel Corne. Femme avec gaine, 08/2015.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire